Couches lavables : mode d'emploi !

27/04/2018

A l'occasion de la Semaine Internationale de la Couche Lavable (oui oui, ça existe on dirait), j'ai décidé d'écrire un article sur les mystérieuses et redoutées... Couches lavables (oui ,ça paraît logique). Quand les gens apprennent que mon Tchoutch porte des couches lavables, j'ai droit à un éventail de réactions : surprise, curiosité, mais aussi et souvent du dégoût... Pourtant si moi, la meuf qui ne fait pas la vaisselle parce qu'elle craint de toucher des aliments mouillés, mets des couches lavables à son fils, je vous assure que TOUT LE MONDE peut y arriver !

 

 

Je vais donc tenter de démystifier les couches lavables, en théorie comme en pratique, puis expliquer mon retour d'expérience avec mes couches Hamac. Parce que oui, tout ça a évolué, les couches lavables sont pratiques et jolies, on ne descend plus les laver au lavoir du village le dimanche... On est en 2018, merci !

 

Pourquoi opter pour des couches lavables ?

La réduction de nos déchets est un enjeu majeur de notre époque. Un bébé produira au cours de sa vie (de bébé) plus d'une tonne de déchets de couches jetables, soit 5 000 couches utilisées jusqu'à la propreté. Et lesdites couches jetables sont fabriquées à partir de matériaux plastiques et autres composants plus ou moins obscurs et autorisés (cf. cet excellent article sur les couches jetables - ouais bon, écrit par moi, en fait). Une couche lavable peut se réutiliser tout au long de la vie de l'enfant, et même au sein d'une fratrie ! Les lavables sont donc écologiques, économiques, mais aussi pratiques à utiliser.

 

 

Couches lavables : la théorie

Le principe des couches lavables, c'est que... elles sont lavables (oui enfin j'espère que c'est pas mon article qui vous l'apprend). Tout dépend les marques, mais en général elles se composent :

  • d'une culotte (en tissu synthétique),

  • dans laquelle on met un absorbant (aussi appelé "insert", en tissu ou jetable),

  • sur lequel on dépose un voile jetable (facultatif, mais après ça devient trop hardcore pour moi).

 

Lorsqu'on change la couche, on jette le voile (et son contenu, si vous voyez ce que je veux dire) à la poubelle ou aux WC, et selon le degré d'absorption, on peut ne changer que l'absorbant, ou bien changer la culotte si elle aussi est mouillée. Ca se change aussi facilement qu'une couche jetable. Genre, VRAIMENT.

 

Par contre, les gens qui disent que ça ne demande pas plus de boulot qu'une couche jetable exagèrent un peu : une fois la couche changée, on met de côté la couche utilisée soit dans un sac imperméable et hermétique, soit dans un seau spécifique, en prenant soin de les pschiter (avec un mélange antibactérien). On peut ensuite tout mettre à la machine, en les mixant avec d'autres vêtements - il n'y a pas de risques (même si moi, un peu parano, je les fais passer en cycle de rinçage avant, juste au cas où). Ce n'est pas bien compliqué ni chronophage, surtout une fois qu'on a pris le coup de main et que notre enfant est un peu plus grand (et donc, change moins régulier).

 

Pour s'en rappeler d'un seul coup d'oeil, voici une petite fiche récapitulative sur l'entretien et des couches lavables pour vous aider :)

 

 

 

Comment choisir ? Il existe plusieurs modèles, notamment les TE1 ("tout-en-un", avec une poche dans laquelle glisser l'insert OU l'insert y est déjà cousu, ce qui implique de changer entièrement la couche à chaque lavage) ou les TE2 (dans lequel l'absorbant est plus facilement amovible et il n'est donc pas nécessaire de changer la culotte à chaque change). En gros, TE1 = + pratique mais - écologique et + d'investissement de base, TE2 =  + économique et écologique, mais (un peu) - pratique. Pareil pour les matières, il en existe plusieurs, plus ou moins absorbantes, bio, douces, naturelles, etc. Il y a aussi des marques qui proposent des tailles différentes, d'autres qui s'ajustent au fil de la croissance. A vous de tester pour voir ce qui vous convient : la plupart des marques proposent des kits d'essai, pas mal pour un premier test sans investissement ! 

 

 

C'est vrai qu'opter pour des couches lavables peut paraître cher, car il faut acheter tout le matériel d'un coup. Le mieux est d'y aller progressivement, en commandant d'abord des kits d'essai, puis de quoi tenir un week-end, et si on se sent bien avec dans la durée, prendre assez pour tourner à temps plein... La moyenne d'investissement pour tourner en lavables à temps plein est aux alentours de 300€ - cela peut sembler être un budget, pourtant les abonnements mensuels de couches jetables sont d'environ 60€ - c'est donc rapidement amorti. D'autant plus qu'on peut facilement en acheter d'occasion aussi, pour économiser (leboncoin, Vinted, groupes facebook dédiés, bourse aux couches...).

 

Tips : laver plusieurs fois les absorbants avant leur utilisation pour qu'ils atteignent leur capacité d'absorption maximale, et n'utiliser que des lessives adaptées (sans glycérine) et pas d'adoucissant, ce qui risque d'encrasser les absorbants et provoquer des fuites. 

 

Couches lavables au quotidien, ça donne quoi ?

Je me suis mise à utiliser les couches lavables quand le Tchoutch avait 5 mois, de mémoire. J'y suis allée progressivement, et j'ai bien accroché ! Par contre, je ne les utilise que quand je suis avec lui (mercredi & week-ends) et j'alterne avec des jetables Joone le reste du temps (cf. mon comparatif Lillydoo / Joone). Pourtant, ma nounou est OK pour les lavables (d'ailleurs, vérifiez auprès du mode de garde de votre enfant avant d'acheter un stock entier) - c'est juste que je veux m'éviter les machines de lavables en semaine et le stock à transmettre et récupérer à chaque fois. J'y ai trouvé un équilibre qui me correspond bien, quand on sort on prend plus souvent les jetables (car tout de même plus pratiques en extérieur) et quand il est seul avec son père aussi (oui, lui est moins chaud pour ce système). 

 

 

Du coup, j'ai un petit stock de 5 couches et 7 absorbants de chez Hamac, ce qui me suffit amplement pour cette utilisation à temps partiel. J'ai 2 sacs imperméables, un savon détachant (encore jamais utilisé) et un spray antibactérien que j'utilise sur les couches sales en attendant de les laver. Je lave les couches avec la prochaine machine de linge familial, en ne mettant pas d'adoucissant et en utilisant ma lessive Biocoop, puis les absorbants passent au sèche-linge (qui permet d'ouvrir les fibres et maximiser la capacité d'absorption) et hop, c'est reparti pour un tour ! Ca me prend peu de temps. Par contre, c'est vrai, j'ai tendance à avoir plus de fuites avec des lavables : il suffit que l'absorbant soit mal positionné ou mal lavé (avec adoucissant, par exemple) et c'est foutu ! Ca reste quand même rare quand on a pris le coup, mais c'est toujours plus fréquent qu'avec une jetable.

 

Les couches Hamac Paris : mon test + différence entre Hamac tout-en-un et T.Mac

Je me suis donc tournée vers la marque de couches lavables Hamac Paris, déjà parce qu'elles sont faites en France, mais aussi parce qu'elles sont plus fines que les autres couches, plus pratique à porter je trouve, surtout avec leur système de fermeture à scratch qui s'ajuste bien. Ensuite, elles ont un système de nacelles ("hamac", du coup) qui permet de changer facilement les absorbants. La plupart des autres couches (notamment les Bambinomio, qui font fureur sur Instagram) ont une sorte de "poche" en tissu dans laquelle placer l'insert, ce qui implique qu'à chaque change il faut changer entièrement la couche, il n'y a pas moyen de changer uniquement l'absorbant. Cela revient à ce que je disais plus haut à propos des TE1, je trouve ça beaucoup moins écologique et plus cher au départ. Et puis, avouons-nous le : j'adore Hamac parce que leurs motifs sont toujours CANONS. Ils font aussi de supers tenues de bain avec maillot couche et T-Shirt anti UV.

 

 

Ils ont eux aussi 2 systèmes : la couche Hamac (tout-en-un, la nacelle est cousue sur la culotte, 29€ la couche), et la couche séparable T.Mac (24€ la couche sans nacelle, 30€ les 2 nacelles détachables). J'avais au début des T.Mac et désormais je ne prends plus que des classiques Hamac, plus pratiques à utiliser selon moi. La T.Mac nécessite de prendre un coup de main spécifique pour changer la nacelle sous les fesses de bébé et moi, j'ai la flemme.

 

Elles sont certes un peu plus chères que les autres marques, et leur système de taille implique un changement plus régulier que des couches évolutives, mais perso je les adore. Rien à redire, très résistantes et pratiques. Je suis complètement fan du système de nacelle et de pouvoir ne changer que l'absorbant si nécessaire. Leur service clients est aussi très agréable et réactif. Hamac a aussi une super FAQ qui répondra sûrement à toutes vos questions en la matière !

 

Pour économiser, il y a un système de paliers assez faciles à atteindre si on commande en plusieurs fois : donner son avis sur des produits permet de gagner des points de fidélité (qui ne se réinitialisent pas), ce qui fait que j'ai toujours -20% chez eux désormais. Je suis même pas payée pour vanter leurs mérites (hey mais Hamac si vous passez par là je peux vous filer mon RIB). Par contre il y a un système de parrainage permettant d'avoir 8€ sur la première commande - si ça vous intéresse, n'hésitez pas à me laisser un commentaire, MP sur instagram (@bb_joh) ou mail (hello@bb-joh.fr).

 

 Et vous, vous avez déjà testé des couches lavables ? Pourquoi, ou pourquoi pas ?

Quelles sont les marques de jetables ou lavables que vous utilisez ? 

 

Retrouvez tous mes articles de couches ici !

 

 

Share on Facebook
Please reload

Découvrez aussi :

Please reload

Derniers posts

Please reload

Qui suis-je ?

BB Joh, Mom d'un Tchoutch né fin 2016.  Ici, je partage mes expériences, tutos, conseils et voyages !

Présentation BB-Joh.fr
Contact
  • Mail
  • instagram_PNG9
  • Pinterest
  • RSS Social Icône

Copyright 2018 © BB Joh

Tous droits réservés