Hamac Paris ou Bambino Mio ? Comparatif des couches lavables !

Ici, on utilise des couches lavables régulièrement dans la semaine et ce, depuis plusieurs mois. Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure des couches lavables, mais vous ne savez pas quelle marque choisir pour vous initier ? J’ai à ma disposition les deux marques les plus connues de couches lavables, sur lesquelles j’ai rédigé des articles dédiés : la marque française Hamac Paris et la marque anglaise Bambino Mio. Voici un petit comparatif point par point de ces couches tout-en-un afin de vous aider à faire votre choix !


La couche

Chaque marque a son propre modèle de couche tout-en-un : la Miosolo pour Bambino Mio, la classique Hamac pour Hamac Paris.

La Miosolo a un insert déjà cousu dans la couche, sous une « couche intérieure » très douce. On peut le faire sortir aisément pour le lavage. La Hamac, elle, a une nacelle cousue à la culotte extérieure dans laquelle on glisse l’insert manuellement. Pour les deux couches, on pose un voile jetable sur la partie supérieure au dernier moment, lors du change.

Comparaison composition couches Hamac et Bambino Mio

Couches lavables : le prix

Sur cet aspect-là, il semblerait qu’il n’y ait pas photo : le point revient à Bambino Mio dont la couche revient à 25€. On peut avoir -15% en s’abonnant à la newsletter, et 10 à 20% de réduction si on achète plusieurs articles simultanément.

Chez Hamac, la couche classique Hamac coûte 29€, à laquelle il faut rajouter un absorbant qui n’est pas inclus (15€ les deux). Et oui, le made in France, ça se paye !

Par contre, du fait de leur conception, avec Bambino Mio, il faut avoir plus de couches qu’avec les Hamac (desquelles on peut changer uniquement l’absorbant et conserver la culotte/nacelle plus longtemps). Au final, l’écart de prix ne se creuse pas tant que ça !


L’utilisation au quotidien

Du fait de leur conception, les Bambino Mio semblent plus faciles à utiliser au quotidien : pas de préparation, elles sont déjà toutes prêtes ! Il suffit d’ajouter le voile et la couche est prête. Par contre, dès que l’insert est mouillé, il faut changer entièrement la couche, ce qui génère plus de lessives et demande à avoir un stock important pour pouvoir tenir 2 ou 3 jours complets avant de faire une machine. Et si on part en vadrouille, on doit prendre plus de couches… ce qui prend plus de place ! Avec Hamac, on peut ne changer que l’absorbant si la nacelle n’est pas mouillée, ce qui fait un moins gros volume à laver (et besoin de moins de couches complètes).

Couches lavables Bambino Mio ou Hamac Paris ?

Pour ce qui est des fuites, je n’ai pas de marque préférée : pour les deux, il vaut mieux que je change la couche sous 3 heures si je ne veux pas d’accident !


L’entretien des couches lavables

Lorsque je change la couche, peu importe la marque, je procède de la même manière : un pschit de spray désodorisant (en l’occurence, Néobulle) et je les stocke dans un sac imperméable en attendant le lavage. En machine, je lave les couches à 40°C (60°C, si nécessaire) avec une lessive sans glycérine, et sans adoucissant (pour ne pas encrasser les absorbants et réduire leur capacité d’absorption). Si des tâches persistent, je nettoie à la main avec un savon détachant.

Les couches Bambino Mio ne passent pas au sèche-linge, ce qui fait qu’elles sont plus longues à sécher. Pour les Hamac, vu que l’absorbant et la culotte sont séparables, on peut glisser l’absorbant au sèche-linge (ce qui améliore son absorption) et laisser la culotte sécher à l’air libre : son matériau proche du maillot de bain permet un séchage en un temps record !


La taille

Les couches Bambino Mio s’adaptent à toutes les tailles, de la naissance à la propreté, grâce à leur système de fermeture par pressions permettant de s’ajuster à la taille désirée. Les couches Hamac sont faites par taille (S, M, L et XL) ce qui implique donc de renouveler son stock au fur et à mesure de la croissance de l’enfant. C’est donc un budget à sortir à nouveau – mais heureusement, les couches lavables se vendent vite, il est facile de revendre son ancien stock et en racheter un nouveau (neuf ou d’occasion, d’ailleurs !). Sur cet aspect, on l’aura compris, Bambino Mio remporte le point !

Couches lavables : test et comparatif Hamac Paris et Bambino Mio

La matière

Chez Hamac, la culotte est en microfibre et la nacelle, en polyuréthane ; ces matériaux sont bien imperméables et sèchent vite. Les absorbants sont, au choix, en microfibres ou en coton bio. Tout est certifié Oeko Tex 100 classe I (qui garantit l’absence de tout produit toxique), ainsi qu’une origine made in France.

Chez Bambino Mio, elles sont en polyester et nylon, et fabriquées en Chine. Pour moi, c’est un mauvais point !


L’esthétique

Hamac propose des couches de couleur unie, sobres ou colorées, et parfois des couches à motifs selon leurs éditions limitées (collaborations avec Fundas et Mr Wonderful dernièrement). L’aspect fait, selon moi, toujours chic et haut de gamme.

Chez Bambino Mio, c’est plus bariolé : les couches sont pleines de motifs avec des couleurs pep’s (tropicaux, animaux, cirque…). Je suis moins fan, mais c’est bien adapté aux enfants !

En matière de « volume », les Hamac sont plus fines que les Bambino Mio. De manière générale, les couches lavables sont réputées pour être plus volumineuses que des couches jetables ; les Hamac sont celles qui se rapprochent le plus de cette épaisseur. Pour ces points de comparaison je préfère Hamac, mais c’est un avis strictement personnel et lié à mes goûts !


Résumé en un coup d’oeil :

Couche lavable Bambino Mio : avantages et inconvénients
Couche lavable Hamac : avantages et inconvénientsdata:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAPABAP///wAAACH5BAEKAAAALAAAAAABAAEAAAICRAEAOw==

En conclusion

Ces deux marques sont intéressantes et pratiques à utiliser au quotidien. Chacune a des avantages, mais les deux se valent : tout dépend de ce que l’on recherche.

  • Si vous recherchez des couches lavables pas chères, avec peu de préparation et d’entretien, à changer comme des couches jetables, optez pour les Bambino Mio.
  • Si ce qui vous importe, c’est la qualité, le made in France et l’aspect écologiquedes couches lavables, optez pour les Hamac.

Personnellement, j’utilise les deux à la même fréquence. J’ai tout de même une préférence pour les Hamac, qui se rapprochent plus des valeurs que je prône au quotidien (économie locale et préservation de l’environnement), mais les Bambino Mio sont aussi très bien pour une utilisation au quotidien !

Et vous, déjà adepte des couches lavables ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Quelle marque préférez-vous ?

4 commentaires

  • Sophie Genest

    Bonjour,

    Merci pour ce super article. J’ai opté pour les T.mac de chez Hamac. Les débuts n’ont pas été faciles, avec des fuites systematiques. Je pense que je n’avais pas assez rincer les absorbants. Aujourd’hui ca va mieux, par contre, à chaque change s’il s’agit d’un pipi la nacelle est mouillée au fond, pour un popo les elastiques sont souillés. Bref je dois toujours changer nacelle et absorbant. Perdant l’interet des t.mac. Je réflechis donc à passer au bambino mio. Mais avant j’aimerai avoir votre retour. Peut être que je m’y prends mal.

    Sophie

  • Pauline

    Merci pour vos articles qui sont bien utiles quand on démarre les couches lavables. Après 10 mois d’essai (Bambino Mio, hamac, little lamb,…) et même si esthétiquement les hamacs sont plus réussies, nos préférées sont les Bambino mio, mioduo (avec insert). Elles sont vraiment top, pas de fuites et contrairement aux Hamacs elles s’usent moins. Je ne sais pas si vous rencontrez les mêmes soucis mais les ‘nacelles’ des hamacs s’abîment beaucoup ( trous et fils d’élastiques), je trouve aussi que les élastiques laissent des marques sur la peau 🤔
    Pour la nuit on a les mêmes depuis le début de la marque Little Lamb et elles sont géniales ! 12h de dodo et pas une fuite !

    • bb-joh

      Hello 😊 Je ne connais pas la marque Little Lamb, merci pour l’info !
      Je n’ai pas eu ces problèmes d’usure avec les Hamac, mais de mémoire il me semble qu’ils proposent la réparation.
      Et comme j’alternais avec des jetables, je pense que je les usais moins 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *