Road trip hivernal en Islande : itinéraire d’une semaine dans le Sud

C’est en 2016 que nous nous sommes rendus en Islande pour la première fois ; nous souhaitions partir une semaine début mars sans trop savoir où. Après plusieurs hésitations, notre choix s’est finalement arrêté un peu par hasard sur l’Islande, pour changer des destinations touristiques ou tropicales auxquels nous sommes « habitués », mais aussi et surtout pour voir des paysages spectaculaires sous la neige. Et pour le coup, l’Islande ne nous a pas déçus !

Personnellement je ne passe jamais par des agences de voyage car j’aime organiser mon voyage moi-même (je pense que vous l’avez déjà compris si vous avez consulté mes autres articles de voyage). Pour moi, planifier le voyage fait déjà voyager ! Je me suis donc chargée de nous organiser un road-trip en 4×4 à travers le sud de l’Islande enneigée – d’ailleurs, vous pouvez télécharger mon guide gratuit de l’Islande en hiver si vous aussi vous souhaitez découvrir ce pays l’hiver. Dans cet article, je vous partage notre itinéraire pour un road-trip d’une semaine dans le sud de l’Islande !

Itinéraire Islande 1 semaine

Notez que ce voyage a eu lieu en 2016 ; depuis, les coûts ont augmenté, et l’offre d’hébergements (et de AirBnBs, quasiment inexistants à l’époque) a évolué.

❄️ Jour 1 : arrivée sur Reykjavik

Arrivée en Islande

Après notre vol Marseille – Paris, nous voici à bord d’un avion dernier cri pour notre vol IcelandAir à destination de Keflavik, l’aéroport international de l’île, où l’on atterrit en fin de journée. On récupère notre 4×4 chez SAD Cars (agence qui loue des véhicules un peu plus vieux et donc, bien moins chers) et on se dirige vers Reykjavik, la capitale (50km, 45 mn de trajet).

Reykjavik

On en profite pour découvrir la capitale islandaise de nuit. La ville se partage entre buildings modernes et bâtiments typiquement scandinaves. Les ruelles, parfois colorées, regorgent de petits restos, cafés et shops en tout genre. Même en plein hiver, malgré le froid et le verglas, il est très agréable de s’y promener.

L'Islande en hiver
Reykjavik

On s’arrête dans une petite supérette pour s’acheter des ravitaillements pour la route. Et là, on a réalisé la différence du coût de la vie entre l’Islande et la France : pour quelques barres de céréales, chocolats, fruits et fruits secs, on a payé près de 80€ !… Et oui, ce pays n’en reste pas moins une île isolée de tous continents, et l’import des denrées coûte cher.

Nous logeons au Skuggi Hotel pour la nuit, hôtel design idéalement situé et abordable. Mais d’autres hôtels sont également disponibles !

❄️ Jour 2 : De Reykjavik au Cercle d’or de l’Islande

Visite de Reykjavik

Nous profitons du temps clément sur Reykjavik pour y passer la matinée avant de réellement attaquer notre road-trip. On flâne dans la ville en visitant ses monuments connus et points d’intérêt : l’église Hallgrímskirkja, le Sun Voyager, le Harpa… Après le déjeuner, nous prenons la voiture en direction de notre première étape : le Cercle d’or, accessible par la route 36. Le Cercle d’or regroupe les 3 sites les plus touristiques d’Islande :

  • le parc national de Þingvellir (Thingvellir), site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO,
  • Gulfoss, une cascade à deux niveaux (30 et 70m), l’une des plus belles d’Islande,
  • Geysir, un site regorgant de geysers, dont le fameux Strokkur, faisant éruption toutes les 10 minutes avec un jet d’une vingtaine de mètres.

Þingvellir

Pour cette demi-journée, nous nous sommes uniquement concentrés sur le Parc National de Þingvellir, à 50km au nord de Reykjavik (45 mn de trajet). C’est un site extraordinaire, sur beaucoup de points : lieu de rassemblement d’un des plus vieux parlements au monde, failles tectoniques impressionnantes et paysages spectaculaires (volcans, lacs, rivières, cascades…). On peut effectivement y visiter les vestiges de l’Alþing, premier parlement islandais et l’un des plus vieux au monde, près de la faille Almannagjá. C’est facilement accessible et très intéressant à voir.

Proche du parlement, on peut également trouver des vestiges de l’ère agricole avant la mécanisation, notamment une église (la première d’Islande) et une ferme. La vue vaut le détour ! On se croirait à une autre époque, et sous la neige, ça a un côté féérique. D’autres bâtiments de ce genre sont dispersés dans tout le parc. Sur Þingvellir, on trouve de nombreux circuits et sentiers pour découvrir tout le parc, auxquels sont rattachés 4 parkings, une aire de camping, et 2 centres d’informations.

Visiter l'islande en hiver
Hot tub en Islande

Le soir, nous avons logé à l’hôtel Borealis, situé à Selfoss, à 30 mn en voiture de Þingvellir. Cet hôtel, à la déco rustique, est un peu au milieu de nulle part (comme à peu près tout, en Islande, et encore plus l’hiver). Une fois arrivés à l’hôtel, il faisait nuit noire, impossible (et interdit) de reprendre la voiture pour partir puisque les routes ne sont pas éclairées et qu’une tempête de neige était prévue pour la nuit. Du coup, obligés de dîner au restaurant semi-gastro de l’hôtel, qui avait en plus un menu unique ce soir-là ; l’addition a été assez élevée.

❄️ Jour 3 : Du Cercle d’or à Vík

Réveil à l’hôtel Boréalis, où une tempête de neige est effectivement passée dans la nuit. Plusieurs dizaines de centimètres sont tombées, et sur le parking, on a même du mal à retrouver notre voiture !… On prend le petit-déjeuner devant ce paysage incroyable avant de partir finir le Cercle d’or avec la visite de Gulfoss & Geysir. Et qui dit sites touristiques, dit forcément… touristes !

Itinéraire de voyage en Islande

Geysir

Nous ne nous sommes pas éternisés sur le site de Geysir, car les cars de touristes asiatiques arrivaient par dizaines.

Le site est très facile d’accès et, sur ce champ géothermique, vous pourrez observer des geysers en activité.

L'islande en 1 semaine

Gulfoss

Les cascades de Gulfoss (la « chute d’or ») sont très impressionnantes, surtout en hiver lorsqu’elles sont partiellement gelées. On reprend la route, direction Vík cette fois-ci.

Pour cela, on redescend la route 30 avant d’accéder à la route 1, la fameuse route circulaire unique de l’île. Les paysages se suivent et se ressemblent la plupart du temps : de grandes plaines de part et d’autre de la route. On traverse peu de villes ; une fois la capitale éloignée, les villes se font de plus en plus espacées. Veillez à toujours faire le plein avant de partir, car il n’est pas rare de faire plusieurs dizaines voire centaines de kilomètre sans croiser de route ou d’autre véhicule !

Partir en voyage en Islande

Vík í Mýrdal

Après 2h de route, on arrive à Vík í Mýrdal, toute petite ville isolée au sud du glacier Mýrdalsjökull. C’est d’ailleurs la seule ville aux 70 km alentours, et elle compte à peine 300 habitants ! Il n’y a pas grand-chose dans cette ville : deux hôtels, un camping, une église, quelques commerces et une station-service. La nuit commence à tomber, on profitera des alentours de la ville demain.

Nous logeons à l’hôtel Edda – il est désormais fermé, mais vous pouvez en trouver d’autres dans la région ici. Le soir venu, nous dînons dans l’un des restaurants de la ville. Je jette un coup d’oeil rapide à l’appli MyAuroraForecast sur mon téléphone, et des aurores boréales sont prévues ce soir-là ! Nous prenons la voiture pour nous éloigner de la (petite) ville et on trouve un endroit désert (comme… partout !). Le ciel est sombre et dégagé ; nous avons pu admirer des aurores boréales pendant plus d’une heure !

❄️ Jour 4 : De Vík à Kirkjubæjarklaustur

Vík

Nous passons une journée plutôt tranquille, sans trop de route. Vík est surtout connue pour sa plage de sable noir, classée parmi les 10 plus belles plages non-tropicales du monde. On peut y apercevoir des colonnes de laves sculptées par la mer et les Reynisdrangar, des « stacks » (piliers rocheux). En été, on peut y observer des macareux moines. Nous admirons également l’arche et le phare de Dyrholaey.

Nous avons ensuite fait un stop au magasin Icewear de Vik, où l’on peut acheter des lopapeysa, ces fameux pulls en laine typiques de l’Islande. Des peaux de bête y sont aussi vendues ce qui, personnellement, m’avait un peu dérangée.

Plage de Vik en Islande
Itinéraire de voyage en islande

Fjaðrárgljúfur

Nous prenons ensuite la route vers Kirkjubæjarklaustur (1h de route, 75km), et nous arrêtons voir le majestueux canyon Fjaðrárgljúfur ! Il se situe sur la route 206, quelques kilomètres seulement après avoir quitté la route 1. Il y a deux parkings : un pour voir le canyon par le bas, et l’autre par le haut. Aller-retour, la marche vous prendra 1h – un peu plus si vous souhaitez vous rendre jusqu’à la cascade Fagrifoss.

Kirkjubæjarklaustur

Vous aussi, vous avez pris peur à la vue du nom de cette ville ? Rassurez-vous : la plupart des locaux l’appellent seulement « Klaustur ». Depuis cette ville, de nombreux sentiers et randonnées vous permettent d’explorer les environs. Vous pouvez faire la balade la plus connue, d’1h30, qui part de l’ouest du village et qui amène à un lac avec une église. Nous passons les 2 prochaines nuits à Klaustur, à l’hôtel Laki mais une quinzaine d’autres établissements sont disponibles dans le coin.

Road-trip en Islande l'hiver

❄️ Jour 5 : Le sud du Vatnajökull

Skaftafell

Nous nous levons très tôt car prenons ensuite la route en direction du Skaftafell (70km, 1h de route), un parc naturel qui est désormais intégré au parc national du Vatnajökull, duquel il se situe au sud. C’est un incontournable de votre visite en Islande : il regroupe tout ce que l’Islande a de meilleur ! Vous pourrez y apercevoir le glacier Svínafellsjökull ou encore la cascade Svartifoss. Beaucoup de randonnées sont disponibles – par vous-mêmes ou en excursion organisée par des agences locales.

Ce parc est particulièrement bien aménagé : parking, centre d’information, cafétéria, magasin de souvenirs et même une station service à proximité. Skaftafell est très facile d’accès, il se situe en bordure de la route circulaire.

Les glaciers du sud de l'Islande

Fjallsárlón

Nous partons ensuite du Skaftafell pour aller au Fjallsárlón puis au Jökulsárlón (50mn de route, 60km).

Le Fjallsárlón est un lagon glaciaire, dont le lac se forme grâce à la fonte du Fjallsjökull (une langue glacière du Vatnajökull). Il n’est pas très grand et facile d’accès. C’est un lieu calme, moins prisé des touristes que le Jökulsárlón.

Itinéraire 1 semaine dans le sud de l'Islande

Jökulsárlón

Son nom signifie littéralement « lagune du glacier ». Ce site fait partie des plus visités d’Islande et c’est compréhensible : ses paysages sont à couper le souffle ! Il se situe en bordure de la route 1. Vous pourrez y admirer des icebergs au pied du glacier et, au loin, vous pourrez même voir des phoques sur la glace ! Vous pourrez faire une balade le long du lac jusqu’à la plage de Diamond Beach, où le fleuve repousse les icebergs vers la mer qui viennent s’échouer en milliers de petits cristaux – d’où son nom.

C’est le point le plus éloigné de notre road-trip : nous avons parcouru tout le sud, pour arriver presque jusqu’à l’est. Il est désormais temps de rebrousser chemin : nous retournons à l’hôtel Laki (1h40 de route, 130km).

❄️ Jour 6 : Retour vers la péninsule de Reykjanes

Nous entamons donc le trajet retour puisque l’itinéraire de notre road trip hivernal en Islande touche à sa fin.

L’épave de l’avion D-3

En 1973, un avion de la marine américaine s’est écrasé sur la côte sud de l’Islande. L’épave y est toujours présente – on peut donc la voir ! Depuis Klaustur, il vous faudra compter 1h15 de route, 100km.

L'épave de l'avion en Islande

Elle est située sur la plage de sable noir, près de Sólheimasandur, entre les glaciers Eyjafjallajökull et Mýrdalsjökull. L’accès n’est pas indiqué, mais en bordure de la route 1, entre l’arche de Dyrholaey et Skogar, vous apercevrez un parking sur la gauche (souvent rempli). Il faudra vous y garer et marcher jusqu’à l’épave. L’emplacement est également indiqué sur Google Maps.

Voir des cascades en Islande

Skogafoss

Une fois avoir vu l’épave, nous nous rendons à la cascade de Skogafoss (10mn de route). 62 mètres de hauteur, 25 mètres de largeur, pas étonnant qu’elle soit prisée des touristes ! Son débit est puissant et forme souvent un arc-en-ciel. Des escaliers permettent d’accéder en haut de la cascade.

Les incontournables de l'Islande en hiver

Seljalandsfoss

Depuis Skogafoss, nous nous rendons à la cascade de Seljalandsfoss (30mn de route, 30km), l’une des plus belle chute d’Islande. Sa particularité : vous pouvez passer derrière !

Blue Lagoon

Nous prenons ensuite la route en direction de la péninsule de Reykjanes, pour notre dernière étape et pas des moindres : le Blue Lagoon (2h de route, 160km), source d’eau chaude géothermale – et, accessoirement, l’un des sites les plus visités d’Islande. Ce lagon artificiel est chauffé naturellement, et riche en silice. Vous pourrez vous y prélasser, boire un verre, manger et même vous y faire masser. Le prix est un peu élevé, mais c’est une façon de terminer notre séjour en beauté !

Nous dormons ensuite à proximité de l’aéroport, à Keflavik – plus d’une soixantaine d’hébergements y est disponible.

❄️ Jour 7 : péninsule de Reykjanes et départ

Nous profitons rapidement des derniers paysages d’hiver que l’Islande a à nous offrir, et allons à l’aéroport pour rendre notre voiture et prendre notre vol matinal. Ce voyage restera exceptionnel et marquera le point de départ de notre amour pour les pays nordiques !

Télécharge le guide gratuit de l'Islande en hiver
Toutes les infos utiles et activités incontournables pour préparer votre voyage.
 

Infos supplémentaires sur notre road-trip en hiver en Islande

Notre budget pour une semaine en Islande

  • Vols Marseille - Paris (Air France) + Paris - Keflavik (IcelandAir) : 1100€ à deux.
  • Location 4x4 pour la semaine : 360€ chez le loueur low-cost SADcars, sans l'option GPS, on utilisait mon iPhone qui a un forfait data international.
  • Hébergement : peu de choix pour cette période, compter 150€ en moyenne par nuit.
  • Dépenses sur place très élevées (resto, achats, essences...) puisque tout y est importé.

Au total, nous en avons eu pour plus de 3.500€ la semaine à deux. Il est possible de dépenser moins, en partant par exemple à une période estivale : plus propice au camping et possible de vivre en van, beaucoup plus d'options d'hébergement et restauration disponibles, pas d'obligation de louer un 4x4 avec des pneus neiges, etc...

Notez que ce voyage a eu lieu en 2016 ; depuis, les coûts ont augmenté, et l'offre d'hébergements (et de AirBnBs, quasiment inexistants à l'époque) a évolué.

Road-trip en Islande

Quelques conseils pour partir en Islande faire un road-trip en hiver

  • Bien s'organiser à l'avance : n'ayant réservé notre voyage que 3 mois avant le départ et en hors-saison, le choix de vols et hôtels était bien plus restreint... et les prix, bien plus élevés !
  • Etudiez différentes combinaisons de vols possibles car il est possible de trouver des vols moins chers en faisant une escale en Angleterre ou ailleurs (perso j'utilise le site SkyScanner),
  • Pour louer une voiture moins chère, tournez-vous vers la compagnie SadCards, qui loue des voitures moins récentes mais tout aussi bien entretenues,
  • Louez une voiture type 4x4 avec pneus neiges,
  • Prévoyez des vêtements très chauds pour affronter les températures négatives (plusieurs couches nécessaires), ainsi que des chaussures de randonnée spéciales montagne et neige,
  • Consultez en temps réel sur le site road.is les accès des routes car ceux-ci peuvent être coupés selon les conditions météorologiques.
  • Encore plus de conseils spécialement conçus pour préparer votre road-trip en hiver dans mon guide gratuit de l'Islande en hiver !

Et vous, avez-vous déjà visité l'Islande ? Si oui, quel a été votre endroit préféré ?

Suivez-moi sur Pinterest et épinglez cet article pour le retrouver plus tard :

Road-trip hivernal d'une semaine dans le sud de l'Islande
Itinéraire de voyage d'une semaine en Islande
Itinéraire d'une semaine dans le sud de l'islande

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *