Opération des yeux au laser : avis & retour d’expérience sur le Lasik pour ma myopie !

Après 25 ans à porter des lunettes ou lentilles pour corriger ma myopie, j’ai sauté le pas : je me suis enfin faite opérer des yeux au laser (Lasik) ! Et je vous raconte ici comment ça s’est passé.

Disclaimer : cet article est uniquement un retour d’expérience isolé, et en aucun cas un avis ou conseil médical ! Référez-vous toujours à vos professionnels de santé habituels 🫶

Pourquoi j’ai attendu d’avoir 30 ans passés pour me faire opérer des yeux

J’ai commencé à porter des lunettes au CP, lorsque j’avais 6 ans, pour corriger ma myopie. Je suis très rapidement passée aux lentilles, à 14 ans, pour plus de confort au quotidien. Cependant, ces corrections sont tout de même contraignantes, et il y a quelques années, un opthalmo m’a dit que le port répété des lentilles commençait à irriter ma cornée.

Pourtant, j’ai attendu d’avoir plus de 30 ans pour me faire opérer des yeux au laser. Pourquoi ? Et bien pour plusieurs raisons :

  • Pour pouvoir se faire opérer des yeux, il faut attendre que la vue soit stabilisée : bon, ça, c’était mon cas depuis mes 17 ans. J’avais environ 5/10 à chaque oeil.
  • Il fallait avoir « fini mes grossesses » : en cas d’accouchement après une opération des yeux, la vue pouvait bouger à nouveau (et il n’est normalement pas possible de se faire opérer une seconde fois). Il était donc préférable d’attendre d’avoir complètement tourné ce chapitre de ma vie.
  • L’angoisse : aussi bête que ça puisse paraître, c’était une opération qui m’angoissait terriblement ! J’ai vraiment du mal à l’idée qu’on s’approche de mes yeux (rien que le microblading des sourcils me met en PLS). Pourtant, j’ai fait des opérations plus « lourdes » et plus futiles, mais l’idée d’être consciente pendant cette opération me rendait super anxieuse. En plus, ma mère avait fait cette opération il y a 20 ans, et je me rappelle d’à quel point elle avait souffert pendant sa convalescence.
  • Dernier carat pour l’opération : je savais pourtant que c’était un peu ma dernière ligne droite pour me faire opérer, car passé 30 ans on se rapproche de la presbytie et du coup on profite « peu » de l’opération sur la durée. Il est donc préférable de la faire avant ses 35 ans.

Tout savoir sur l’opération des yeux au laser

Où est-ce que je me suis faite opérer ?

J’ai choisi de me faire opérer au centre Aix Laser Vision de la clinique Axium (à Aix) : pas mal de personnes de mon entourage y ont fait leur opération laser (dont ma mère, il y a 20 ans !), et il est réputé pour être un centre de pointe et d’expertise dans la correction ophtalmique. C’est d’ailleurs dans cette clinique qu’il y a le centre Bébé Vision où j’ai du emmener l’un de mes fils.

J’y ai été reçue par le Dr Granget, et c’est aussi elle qui m’a opérée – très gentille, douce et pédagogue. Les orthoptistes que j’y ai également consulté avant et après l’opération étaient également top.

Consultation pré-opératoire

Avant de me faire opérer, j’ai donc consulté le Dr Granget pour la consultation pré-opératoire. Les délais pour obtenir un RDV sont assez longs (j’ai eu 2 mois de délai de mémoire), mais ensuite le délai pour passer au bloc est rapide (2 semaines après la consultation pour ma part). Il fallait prévoir d’être accompagnée pour ce RDV car on a réalisé plein de tests sur mes yeux (notamment des gouttes un peu piquantes qui ont rendu ma vision floue, ne me permettant pas de rentrer en conduisant), donc environ 1h30 sur place.

Lors de ces différents tests, on a pu voir si mes yeux étaient « éligibles » à l’opération – et si oui, quel type d’opération : Lasik ou PKR. J’ai aussi reçu tous les documents en vue de l’opération : ordonnances, devis, informations… Et surtout, étant très stressée à l’idée de cette opération, le Dr Granget m’a écoutée, rassurée et… prescrit un Xanax à prendre avant l’opération !

Lasik ou PKR : pourquoi j’ai opté pour le Lasik

J’ai donc eu le choix entre les deux opérations. De ce que m’a expliqué l’ophtalmo, voici la différence :

  • Lasik : découpe de la cornée = suites opératoires moins douloureuses, récupération rapide, mais plus cher… et pas tous les yeux ne peuvent être éligibles au Lasik (une question de forme du globe oculaire et/ou de la cornée, je crois).
  • PKR : laser de surface = cicatrisation plus longue, donc convalescence plus longue et plus douloureuse, et la vision s’améliore au bout d’un certain temps.

J’ai donc choisi le Lasik.

Coût du Lasik pour la myopie

Évidemment, les prix varient en fonction du praticien, de la clinique et de la région. Mais j’ai eu les 2 devis : pour le PKR, c’était 1 900€, et pour le Lasik, 2 400€. J’ai donc payé 2400€ pour l’opération (1 300€ pour la location du bloc opératoire, 1 100€ pour l’ophtalmologue), et bonne surprise : ma mutuelle est censée prendre en charge 50% du coût total de l’opération ! Soit 1 200€ de reste à charge pour moi, pour ne plus jamais avoir de lunettes ou lentilles !

Conditions pré-opératoires

Avant l’opération, j’ai du respecter quelques consignes simples :

  • Stopper le port des lentilles et de maquillage 48h avant l’opération,
  • Nettoyer mes yeux plusieurs fois par jour avec un collyre spécial,
  • Commencer le traitement par gouttes (Théolase),
  • Me laver corps + cheveux à la Bétadine le jour de l’opération,
  • N’emporter avec moi aucun bijou ni objet de valeur,
  • Prendre un Xanax 2h avant le départ pour le bloc.

Cette opération n’étant pas sous anesthésie, pas besoin d’être à jeun ou de venir très tôt à la clinique ! Il faut cependant (et évidemment) venir accompagné.e.

avis opération lasik
Dernière photo avec mes lunettes (et cheveux lavés à la Bétadine 😂), juste avant de partir à la clinique !

Déroulement de mon opération des yeux au Lasik

Venons-en au fait : comment s’est passée mon opération des yeux au Lasik ! J’étais SUPER stressée, SUPER angoissée pour cette opération. J’avais RDV au bloc à 14h30, j’ai attendu religieusement 12h30 PILE pour prendre mon Xanax : et de là, je dois avouer que j’étais déjà beaucoup plus détendue !

Arrivée à la clinique, je monte au bloc. Je passe dans le vestiaire dans lequel je me change pour une tenue de bloc (charlotte, blouse, pantalon, surchaussures – mais je garde mes sous-vêtements) puis je pars dans la salle d’attente du bloc, où je fais quelques exercices de respiration et cohérence cardiaque pour m’apaiser. Le patient me précédant sort du bloc, il a fait le PKR et s’est apparemment déjà plaint de la douleur dès son arrivée dans la salle d’attente de la clinique (ce qui m’a conforté dans mon choix du Lasik !).

C’est ensuite à mon tour, j’avais indiqué dans mon questionnaire pré-opératoire être très angoissée par cette opération. On est 3 dans le bloc : l’infirmière, le docteur et moi. Elles ont été très douces, ont bien pris le temps de m’expliquer, et l’infirmière m’a tenu la main et aidé à faire le décompte tout le long.

Je m’allonge d’abord sous une première machine, l’infirmière me met des gouttes anesthésiantes dans les yeux qui piquent fort pendant quelques secondes, puis j’y vois flou et ça y est, l’anesthésie locale est en place. Le Dr m’installe les écarteurs sur les yeux (c’était ce qui me faisait le plus peur ! J’imaginais des écarteurs comme dans Orange Mechanic, mais en fait pas du tout, et en plus j’ai pas senti grand chose). La machine vient ensuite faire la découpe de la cornée – je n’ai rien senti, à part voire une forte lumière puis sentir une pression moyenne sur mon oeil. Pour chaque oeil, l’infirmière m’a tenu la main et faisait le décompte : 15 secondes pour chaque oeil. Quand le docteur m’a demandé si ça allait, la seule chose que j’ai pu dire c’est : « je suis trop conne, j’aurais du faire cette opération bien avant, c’est rien du tout ! » 😂

Je passe ensuite sous la seconde machine : le laser qui vient corriger ma vue. C’est juste une grosse lumière verte qui travaille pendant une dizaine de secondes sur chaque oeil. Le docteur touche ensuite un peu mon oeil (pour remettre la cornée j’imagine ?). Une fois ce passage un peu désagréable fini, c’est fait : l’opération est terminée.

C’est vraiment allé super vite : à 15h20, j’étais déjà dans la voiture. Moins d’une heure sur place, une vingtaine de minutes au bloc, 15 secondes de travail effectif par machine et par oeil. Je suis super contente d’avoir sauté le pas, c’était beaucoup moins angoissant que ce que je pensais !

opération yeux laser avis témoignage
Au retour à la maison, avec les coques de protection

Après l’opération des yeux

A la sortie du bloc, on me pose des coques de protection collées avec du sparadrap, que je vais devoir garder jusqu’au lendemain matin. En rentrant chez moi, la consigne était de garder les yeux fermés au maximum. De toute façon, ils me piquaient pas mal et pleuraient en continu. Je suis juste allée me coucher pendant 3 bonnes heures et en me levant, ça allait déjà pas trop mal. Lorsqu’ils étaient ouverts, j’avais l’impression de déjà voir une amélioration sur ma vue. J’ai gardé mes coques de protection pour la nuit.

Consultation post-op

Le lendemain matin, j’ai retiré mes coques et commencé le protocole post-opératoire : gouttes anti-inflammatoires 4 fois par jour, et gouttes anti-sécheresse autant de fois que nécessaire (si larmoiement, oeil sec, sensation de brûlure ou irritation…).

lasik myopie avant après
Le lendemain matin de l’opération

J’ai porté mes lunettes de soleil car la forte lumière me gênait. A 9h, j’avais mon RDV de contrôle à la clinique, j’ai vu une orthoptiste à nouveau, puis l’ophtalmo, qui m’a dit que mes yeux étaient nickel. J’ai même pu aller au sport à 11h (j’ai fait une séance light, avec mes lunettes), et à 12h, j’ai pu conduire seule. En fin de matinée j’avais déjà 80% de ma vue finale.

L’après-midi, j’ai pu bosser sur mon ordi sans gros désagréments. Juste parfois un peu de sensation de perte d’équilibre ou nausées, similaires à celles que l’on a lorsqu’on change de correction sur ses lunettes !

opération yeux lasik
Première séance de sport
opération lasik yeux avis
le lendemain matin de l’opération

Les jours suivants l’opération

Les jours qui ont suivi, on a eu un fort mistral – donc être dehors était assez inconfortable. J’ai beaucoup mis les gouttes, j’étais un peu fatiguée, j’ai eu plusieurs fois besoin de m’allonger avec les yeux fermés, mais franchement c’était ni douloureux, ni insurmontable : juste désagréable.

J’ai pu faire du sport, travailler, lire, sans soucis. Dès le 2e jour au soir j’avais déjà quasiment 100% de ma vue. Et une vue encore plus confortable qu’avec des lentilles, plus précise – je ne saurais pas comment l’expliquer !

J’ai gardé les coques de protection la nuit pendant plusieurs jours – ça n’était pas une obligation, mais ça me rassurait pour être sûre de ne pas frotter mes yeux de manière involontaire. J’ai également gardé les lunettes de soleil en extérieur de manière systématique, et à l’intérieur assez longtemps (surtout au sport pour la poussière, etc.).

Il me faudra par contre attendre au moins 15 jours avant de pouvoir me maquiller à nouveau. Ça ne m’avait été indiqué à aucun moment – et heureusement que j’ai demandé, car je voulais au départ me faire opérer 10 jours avant un mariage ! Donc c’est à prendre en compte en fonction de vos événements. Aussi, je me suis faite opérer ce mois-ci (avril 2023), et je pense qu’il est préférable de se faire opérer à l’automne ou l’hiver : moins de luminosité, et pas de risque allergique avec le pollen.


En conclusion : j’ai porté des lunettes pendant 25 ans, j’ai hésité des années avant de me faire opérer car cette opération me faisait super peur. Mais maintenant que je l’ai fait, je ne regrette pas du tout ! C’est une opération assez confortable, on récupère sa vue super vite – la convalescence contient quelques désagréments, mais rien de douloureux ni d’insurmontable dans mon cas.

bannière Biolane x BB Joh

Pour rester informé.e des nouveaux DIY, abonnez-vous à ma newsletter 🫶

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *